Patrick Rakotomalala, directeur depuis 2003, parle du mode de fonctionnement de l'Afcepf


En 6 mois, votre formation Analyste informaticien donne un niveau bac+ 4 en informatique, comment est-ce possible ?

Pour préciser, il ne s'agit pas simplement de donner un niveau bac+4 en informatique, mais d'offrir à nos auditeurs une compétence sur le champs des métiers Etudes et Développement en système d'information et en nouvelle technologie qui les met directement en concurrence avec des ingénieurs qui auraient fait 3 à 5 ans d'informatique dans une grande école. Dans leur futur milieu professionnel, nos auditeurs seront aux côtés de diplômés de grandes Ecoles, sur les mêmes projets et à même niveau de responsabilités et de compétences.

L'ambition de l'Afcepf n'est pas de reproduire un cursus complet d'école d'ingénieur en 6 mois, ce serait irréalisable : nous nous efforçons de donner à nos auditeurs une compétence de haut niveau exclusivement sur le domaine Etudes et Développement et Systèmes d'information.

Pour que cela fonctionne, nous procédons à une sélection stricte de nos auditeurs qui doivent déjà avoir un bagage de culture générale pour pouvoir se positionner en concurrence avec des ingénieurs provenant de grandes Ecoles. Leur motivation à retourner dans le monde du travail est également essentielle : pour bâtir une telle compétence, un investissement total est nécessaire.

Est-ce le même principe pour votre formation Architecte logiciel qui donne un niveau bac+5 en 4 mois ?

En réalité, nous avons mis en place ce cursus diplômant bac+5 pour répondre à la forte demande de nos auditeurs Analyste informaticien qui souhaitaient acquérir ce niveau. Au niveau du temps et du contenu, on ne pouvait pas faire de la formation Analyste informaticien un niveau bac +5 : c'est pourquoi le cursus Architecte logiciel est venu compléter le niveau nécessaire à l'obtention d'un titre de niveau I.

Cela veut-il dire qu'on peut devenir bac+5 en 1 an ?

Virtuellement, oui. Mais dans les faits c'est 18 mois, car il est plus pertinent de faire le cursus Architecte logiciel en alternance (8 mois en entreprise, 4 mois de formation). A la fin du cursus Analyste informaticien, nos auditeurs sont déjà opérationnels et peuvent parfaitement choisir de travailler tout de suite mais continuer sur le cursus Architecte logiciel en alternance apporte une vraie plus-value puisqu'il combine une première expérience professionnelle avec l'acquisition d'un niveau un bac +5.

Y a-t-il vraiment 100% de retour à l'emploi de vos auditeurs ? Comment vous y prenez-vous ?

100% de ceux qui se sont investis à fond et ont travaillé dur y arrivent. La pertinence de notre sélection joue beaucoup dans ce facteur, puisque la motivation est essentielle pour suivre nos formations. Dans les faits, on reste toujours au dessus de 90% de taux de retour à l'emploi de nos auditeurs, avec des pointes à 100% sur plusieurs de nos sessions Analyste informaticien. Ces statistiques ne dépendent pas du marché de l'emploi mais bien de l'implication du candidat.

Est-ce que tout le monde peut suivre vos formations ?

Nous recrutons le plus souvent des bac+4/+5 mais il nous arrive de recruter des candidats niveau bac ou bac+2 s'ils font preuve des qualités nécessaires : motivation, logique et capacité de concentration et de rigueur. Nous mesurons ces capacités lors de nos tests de logique et de raisonnement et de nos entretiens individuels.

Qu'est-ce que votre école a de plus que les autres formations ?
Je n'aime pas cette question ! Nos auditeurs sont mieux placés pour y répondre. Simplement, nous portons des valeurs de rigueur et de sérieux et nous croyons profondément à la richesse de l'énergie collective et à l'entraide. A l'Afcepf, ce sont toujours des promos qui réussissent et non pas des individus.